mardi 14 mars 2017 à 18h30

Romancières 5/6

George SAND

Par Marine Le Bail (Université Toulouse 2 - Jean Jaurès)

Romancière, auteur dramatique, critique littéraire française, journaliste, George Sand compte parmi les écrivains prolifiques avec plus de soixante-dix romans à son actif, cinquante volumes d'œuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. Elle prend la défense des femmes, prône la passion, fustige le mariage et lutte contre les préjugés d'une société conservatrice.
Bien qu'écrits à des dates sensiblement proches, les romans Mauprat (1837) et Consuelo (1842) traitent de sujets a priori très différents ; dans le premier cas, c'est dans sa chère campagne du Berry que George Sand campe, à l'orée de la Révolution, le personnage masculin de Bernard Mauprat, dernier rejeton de la branche aînée d'une famille connue pour ses actes de violence et de cruauté, tandis que le second roman, qui se déroule à la fois dans le cadre fastueux de Venise et les paysages enchanteurs de la Bohême, met en scène les aventures d'une jeune gitane qui ne possède que sa voix d'or pour progresser dans le monde. Toutefois, George Sand invite dans les deux cas son lecteur à exercer un regard critique sur une société prompte à marginaliser, à condamner et à menacer ceux qui se montrent désireux d'en modifier les cadres établis. A la fois grandes histoires d'amour, réflexions politiques et sociétales, et véritables odes à la nature et à ses merveilles, Mauprat et Consuelo nous incitent à prendre toute la mesure de l'attention portée par George Sand aux inégalités et aux injustices de son temps.

****

A travers l'œuvre littéraire de six femmes, l'Université Populaire de Bordeaux propose de (re)découvrir ce que les romancières d'hier et d'aujourd'hui écrivent afin de voir comment elles perçoivent le monde, comment elles en rendent compte et le donnent à comprendre, et comment elles nous aident à mieux déchiffrer ce que nous sommes.

Tout au long de l'année, des spécialistes de Svetlana Alexievitch, Assia Djebar, Véronique Tadjo, Virginia Woolf, Georges Sand et Annie Ernaux (re)liront les textes de ces écrivaines, s'attardant plus longuement sur certains volumes de leur choix que nous vous invitons à explorer. Le but de ce cycle de conférences est simple : transmettre un plaisir de la lecture pour donner envie de (re)lire et faire connaître les œuvres de celles qui pensent par l'écrit.

Les conférences auront lieu un mardi par mois, de 18h à 19h30 à la Machine à Musique (13-15 rue du Parlement Ste Catherine)
Entrée libre et gratuite, sans réservation.

Source : message reçu le 17 octobre 17h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir