samedi 14 octobre 2017 à 20h

Rallumons les étoiles en éteignant les pubs !

Le 14 octobre 2017, à l'occasion du Jour de la Nuit, Résistance à l'Agression Publicitaire (R.A.P.) se joint à Agir pour l'Environnement et aux Jeunes Écologistes Bordeaux Aquitaine (JEBA) et de nombreuses autres associations pour dénoncer la pollution lumineuse nocturne.

La pollution lumineuse nocturne est une nuisance à plusieurs égards :

- elle constitue un gaspillage énergétique, qui se traduit par des déchets nucléaires et des émissions de carbone supplémentaires ;

- elle perturbe aussi bien la faune que la flore : la faune en modifiant les trajectoires des oiseaux migrateurs et en décimant les insectes (2e cause de mortalité après les pesticides) ; la flore en retardant la chute des feuilles et en perturbant la pollinisation nocturne par les papillons de nuit ;

- elle a un impact sur la santé humaine puisqu'elle crée des troubles du sommeil entraînant une baisse de production de mélatonine, pourtant vitale au bon fonctionnement de notre organisme.

Parmi ces sources de pollution lumineuse, les publicités et les enseignes génèrent une dépense énergétique dont l'unique but est de nous rappeler à notre rôle de « consommateurs », de jour comme de nuit. À la pollution lumineuse s'ajoute donc une pollution mentale de plus en plus prégnante dans l'espace public.

À l'occasion du Jour de la Nuit, les associations R.A.P. et JEBA appellent à organiser des actions d'extinction d'enseignes et publicités lumineuses pour revendiquer l'arrêt de toutes les dépenses énergétiques à des fins d'affichage extérieur.

RAP et JEBA ont mené des actions de sensibilisation des commerçants en amont ; ainsi, les actions d'extinction des publicités et enseignes lumineuses ne concernera que les commerçants en infraction avec le règlement local de publicité, qui impose l'extinction de ces dispositifs entre 1h et 6h du matin.

Incitons le Président de Bordeaux Métropole à faire respecter les règles d'extinction pour les publicités et les enseignes !

Ce que nous demandons :

  • L'interdiction des écrans numériques (enseignes, vitrines et publicité) et des dispositifs d'éclairages d'affiches publicitaires dans l'espace public ;
  • L'extinction des publicités et enseignes lumineuses dès la fermeture de l'établissement, et a minima entre 1h et 6h du matin.

Source : http://www.jourdelanuit.fr/
Source : message reçu le 29 septembre 20h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir